Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

2.3/5 (9 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

La place de chacun.

 

 

 

Dans une « FAMILLE », nous avons tous un rôle, une fonction, une place : Le père, la mère, les enfants ou encore, le beau père, la belle mère, les beaux-enfants.

 

Pour vivre harmonieusement, il est important de respecter la place de chacun.

 

Chacun sa place

 

Lorsque l’on observe un arbre généalogique, on peut remarquer l’axe vertical des générations.

 

Parfois, selon le contexte, c’est un peu plus compliqué. Il existe de toute façon un axe vertical dans chaque famille, c’est également un schéma relationnel.

 

Si ce schéma n’est pas respecté et qu’entre les parents et les enfants il n’y a pas de différence, le manque de ce schéma créera dans le temps un chaos, dans lequel personne ne trouvera sa place

 

« Chacun a droit à son territoire »

 

Le respect des places de chacun se joue au quotidien !

Par exemple, en tant que père ou mère, nous n’avons pas à entrer dans la salle de bain quand notre ado se lave et nous frappons  à leur porte de chambre avant d’y pénétrer.

 

Nous sommes pour notre enfant ou notre ado des recours, des aides, ils doivent pouvoir s’appuyer sur nous, mais leur vie ne nous appartient pas.

Ils ont le droit d’avoir des goûts et des opinions différents de ceux du reste de la famille, sans être pour autant stigmatisés.

 

 

Pas cool les parents copains !

 

Être ami, copain avec son enfant ou son ado, cela apporte de la confusion générationnelle et ce n’est pas souhaitable.

 

Notre enfant ou ado a besoin d’un cadre, de limites, de se sentir en sécurité avec nous et non de nous confier ses histoires de cœurs s’il ne le souhaite pas. Il est préférable de ne pas lui parler comme nous le ferions avec un ami. Notre enfant ou notre ado n’a pas à rentrer dans notre intimité.

 

De fil en aiguille, nous risquons de glisser vers une attitude et un vocabulaire fort déplaisant pour nous.

En revanche une fois qu’ils sont devenus de jeunes adultes, vouloir tisser avec eux une relation complice, riche d’échanges, comme celle que l’on peut avoir avec ses amis est un désir légitime et partagé dans la plupart des cas.

 

Ce souhait d’amitié en famille est caractéristique de notre époque, car cela ne serait pas venu à l’idée de nos grands-parents et arrière grands-parents, les relations étaient beaucoup plus hiérarchisées.

 

Cette envie est liée à plusieurs facteurs :

 

- La modification de l’autorité (l’autorité de certaines familles est devenu plus souple ces dernières années)

 

 Le fait de vouloir rester jeune le plus longtemps possible

 

Le sentiment d’insécurité et la fragilité des liens familiaux

 

La difficulté à accepter le conflit

 

Et enfin, le besoin d’être rassuré quant à ses compétences parentales.

 

Poser des limites à son enfant

Les désirs des enfants sont sans fin, alimentés par une vie pulsionnelle qui est aussi gage de leur force de vie. Cette force a besoin d’être en quelque sorte « canalisée » pour permettre à l’enfant d’accéder à d’autres niveaux de fonctionnement. L’enfant pourra alors éprouver du plaisir dans l’attention, la concentration sur un jeu et plus tard au travail.

 

Les enfants sans limites sont souvent des enfants excités, agités, ne pouvant pas se poser sur une quelconque activité.

 

Ils sont aussi très anxieux, car ils n’ont pas acquis un sentiment de sécurité et de confiance vis-à-vis de leurs parents. Nous aurons des difficultés à poser des limites si nous voulons être ami avec notre enfant .

En l’absence de règles et de cadres posés, la loi du plus fort va peu à peu s’installer et le risque est de  perdre le contrôle de la situation.

Il est préférable d’ instaurer des limites pour pouvoir vivre en harmonie.

 

« Être parent c’est faire

Souvent comme on peut

Parfois comme on veut

Mais toujours de notre mieux »

 

Ce qu’il faut éviter, pour que chacun soit à sa place

 

Raconter ses problèmes à ses enfants (peine de cœur, soucis professionnels)

Avoir un comportement d’adolescent

Ne pas faire attention à son vocabulaire

 

Pour conclure, une famille a besoin d’un certain équilibre pour vivre dans une atmosphère sereine et rassurante , n’échangeons pas les rôles, gardons notre place de parent et veillons à ce que notre enfant/ado garde sa place.Nous pouvons avoir de très bonne relations avec nos enfants sans pour autant abandonner nos responsabilités.

 

 Bibliographie

 

« Chacun cherche sa place dans la famille » de Elena Berstad.

 

« L’incroyable histoire du violon d’Azur : Heureux ! … car chacun sa place dans la famille » de Diane de Bodman et Bernadette Lemoine.

 

« Parent, enfant : à chacun sa place » de Françoise Peille et Bernard Golse.

 

 

Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Mardi 16 Octobre 2018

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL